L’accompagnant·e éducatif·ve et social·e réalise des interventions sociales au quotidien visant à accompagner la personne en situation de handicap ou touchée par un manque d’autonomie quelles qu’en soient l’origine ou la nature. Il-elle prend en compte les difficultés liées à l’âge, à la maladie ou au mode de vie ou les conséquences d’une situation sociale de vulnérabilité, pour permettre à la personne d’être actrices de son projet de vie.

En lien avec l’entourage de la personne, il-elle l’accompagne tant dans les actes essentiels de la vie quotidienne que dans les activités de la vie sociale, scolaire et de loisirs.

Il-elle veille à l’acquisition, la préservation ou à la restauration de l’autonomie de l’enfant, de l’adolescent, de l’adulte, de la personne vieillissante, et l’accompagne dans sa vie sociale et relationnelle.

Ses interventions d’aide et d’accompagnement contribuent à l’épanouissement de la personne à son domicile et en établissement.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

La formation a pour objectif l’acquisition des 5 blocs de compétences suivants :

Bloc 1 : Accompagnement de la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne

· Identifier le besoin de compensation éventuel lors de situations rencontrées dans le champ d’intervention du professionnel

· Situer la personne dans le développement et/ou dans le maintien de son autonomie

· Repérer les potentialités de la personne

· Favoriser et/ou préserver l’autonomie de la personne par le maintien et/ou le développement de ses potentialités

· Accompagner la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne

· Prendre soin et veiller au bien être de la personne dans un contexte d’accompagnement de proximité

· Concourir au bien-être de la personne par des gestes ou une communication adaptée ou par recours à des tiers

· Mettre en œuvre des méthodes et outils d’accompagnement adaptés pour permettre à la personne de réaliser ses activités

· Identifier, sélectionner et utiliser les aides techniques, les outils spécifiques et les modalités d’apprentissage adaptés pour développer ou maintenir l’autonomie de la personne accompagnée

· Mobiliser les activités quotidiennes pour favoriser la relation dans l’accompagnement

· Aider la personne à exprimer ses attentes et ses choix à l’occasion de temps et/ou activités propices à l’expression

· Appliquer les principes et les éléments d’hygiène de base pour la réalisation des interventions de soutien

· Reconnaître les signes non verbalisés de la douleur

· Identifier les risques de la vie quotidienne et donner l’alerte en temps opportun

· Préparer et accompagner les changements dans la vie de la personne pour anticiper leurs conséquences

· Prendre appui sur les décisions prises en équipe pluridisciplinaire pour l’accompagnement de la fin de vie

Bloc 2 : Accompagnement de la personne dans les actes de la vie quotidienne dans le respect de cette personne et des règles d’hygiène et de sécurité

· Organiser la logistique d’un lieu et réaliser son intervention en utilisant les moyens permettant l’accompagnement au quotidien dans les conditions optimales de sécurité

· Organiser son intervention et prioriser les actions à conduire dans un contexte d’intervention donné

· Appliquer les principes d’hygiène et de sécurité en fonction du contexte d’intervention

· Repérer les situations à risque et participer à des actions de prévention des accidents du quotidien quel que soit le lieu d’intervention

· Favoriser l’appropriation du cadre de vie ou du cadre d’accueil de la personne par un aménagement adapté

· Adapter sa prestation à la présence de la personne accompagnée, de son entourage ou des autres professionnels

· Appliquer les règles de tri sélectif et d’éco-responsabilité

· Accompagner la personne dans ses activités ordinaires et la gestion de son quotidien

Bloc 3 : Accompagnement à la vie sociale et relationnelle de la personne

· Adopter une posture bienveillante à l’égard de la personne accompagnée et de son entourage

· Gérer ses émotions face à la personne accompagnée, son entourage et les autres professionnels

· Accompagner la personne dans sa participation aux activités collectives

· Soutenir la personne dans son affirmation et son épanouissement

· Sélectionner des activités en prenant en compte les attentes et l’expression des besoins de la personne dans le cadre du projet personnalisé, en lien avec le projet de service

· Utiliser les activités de groupe pour susciter la participation et/ou prévenir l’isolement et/ou développer l’expression de soi en fonction des lieux d’intervention

· Repérer et prévenir le risque d’isolement de la personne et favoriser l’inclusion dans son environnement

· Identifier, gérer les situations de conflit et en référer à son équipe en cas de risque

· Accompagner la personne dans le respect de sa relation avec sa famille, son entourage, les représentants légaux et les autres professionnels

· Adapter sa communication avec la famille et l’entourage dans la limite de ses attributions

· Coopérer avec la famille et l’entourage pour l’intégration sociale et citoyenne de la personne et se situer en tant qu’interface

· Faciliter la vie sociale et citoyenne de la personne

· Identifier l’apport et les effets des activités au regard des objectifs et des critères d’évaluation

Bloc 4 : Positionnement en tant que travailleur social dans son contexte d’intervention

· Identifier son cadre d’intervention pour se situer en tant que professionnel de l’accompagnement social : cadre légal, dispositifs, acteurs et réseaux

· Prendre en compte les dimensions éthiques et déontologiques de son intervention

· Mobiliser les connaissances théoriques et pratiques pour se positionner dans le projet de la personne

· Organiser et assurer le suivi de son intervention en fonction des objectifs définis dans le projet personnalisé

· Se questionner sur sa posture professionnelle

· Identifier, proposer et mettre en œuvre des actions de prévention

· Participer à l’accueil et/ou à l’accompagnement des stagiaires et des nouveaux professionnels

· Co-construire avec la personne et les acteurs le projet personnalisé

Bloc 5 : Travail en équipe pluridisciplinaire, gestion des risques et traitement des informations liées à l’accompagnement de la personne

· Rechercher, traiter et transmettre, quels que soient l’outil et les modalités de communication (y compris numériques), les informations et/ou données pertinentes pour assurer la continuité et la traçabilité des activités d’accompagnement de la personne

· Rechercher, organiser et hiérarchiser les informations nécessaires à l’accompagnement de la personne

· Transcrire les données recueillies, transmettre, par la ou les modalités de communication les plus appropriées, les informations, observations relatives à la personne, à son environnement et à la réalisation d’une activité d’accompagnement

· Analyser les situations, relayer des informations pertinentes et proposer des actions en lien avec le projet personnalisé

· Organiser son activité, coopérer au sein d’une équipe pluri-professionnelle et améliorer sa pratique dans le cadre d’une démarche qualité et de gestion des risques

· Identifier son propre champ d’intervention au regard des fonctions et activités de chaque professionnel et des lieux et situations d’intervention

· Organiser sa propre activité au sein de l’équipe pluri-professionnelle en s’inscrivant dans la planification de l’ensemble des activités et des changements prévisibles

· Organiser et prioriser son activité pour répondre aux besoins d’une personne ou d’un groupe de personnes dans un contexte susceptible de changer

· Contribuer à l’élaboration, à l’évaluation et à l’adaptation des projets personnalisés d’accompagnement

· Repérer, signaler et déclarer les événements indésirables et transmettre les informations appropriées

· Apporter une contribution à l’évaluation des pratiques en équipe pluri-professionnelle et à la démarche qualité et à la gestion des risques

· Évaluer sa pratique, repérer les axes d’amélioration et ses possibles besoins en formation

· Proposer des actions d’amélioration contribuant à la qualité, à la gestion des risques et à la prévention des risques professionnels dans son champ de compétences

Durée

14 mois, dont 560 heures de formation théorique, 21 heures consacrées à l’Attestation de formations aux gestes et soins d’urgence de niveau 2 et 840 heures de formation pratique.

Le programme de formation est commun aux apprenants en voie directe ou en situation d’emploi. Cependant l’organisation de l’alternance et les temps de stage diffèrent selon les statuts et parcours particuliers.

L’obtention du diplôme d’État est acquise par la validation distincte des 5 domaines de formation.

Les allègements et/ou dispenses de formation prévus par la réglementation sont décidés, après les résultats à l’épreuve d’admission, à la Commission d’Allègements de l’EPSS.

 

Modalités pédagogique : méthode et outils

Les étudiants de l’EPSS bénéficient d’enseignements théoriques sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés et de travaux personnels sur toutes les thématiques du travail social. Les intervenants rencontrés par les étudiants sont issus des terrains professionnels, de l’EPSS et de CY Cergy Paris Université.

Les étudiants de l’EPSS bénéficient de temps de formation active et en groupe sur les techniques éducatives et la construction de projets.

Les étudiants de l’EPSS bénéficient de périodes de stages permettant un lien théorie-pratique tout au long de la formation, favorisant l’expérience apprenante.

Les étudiants de l’EPSS travaillent leur disponibilité professionnelle pour mieux accompagner les personnes usagères des terrains à travers la constitution de « groupes d’analyse de la pratique » en cours de formation.

 

Diplôme requis et conditions d’admission

Aucun diplôme n’est exigé pour se présenter à la sélection.

Étape 1:  La sélection

Aucun diplôme n’est exigé pour se présenter à l’ensemble de ces épreuves d’admission. L’ensemble du processus d’admission comprend :

  • Une lettre de motivation sous forme d’argumentaire du projet de formation à joindre au dossier d’inscription.
  • Une épreuve écrite d’admissibilité (dispense possible selon diplôme déjà acquis) : questionnaire d’actualité destiné à apprécier les intérêts et les connaissances du candidat ainsi que ses capacités d’expression écrite (1h30). Les candidats sont admis à l’épreuve suivante s’ils obtiennent une note supérieure ou égale à 10 sur 20.
  • Une épreuve orale d’admission : un entretien individuel de 30 minutes, avec un jury composé d’un formateur ou d’un intervenant professionnel de l’EPSS. Le candidat a 30 minutes avant son entretien, pour le préparer à l’aide d’un questionnaire ouvert. La note obtenue à l’épreuve orale d’admission constitue la note finale.

Concours: Écrit (admissibilité) : 30 €  

Oral (admission) : 40

Étape 2 : L’inscription

  • Pour tous les candidats : réussite aux épreuves d’admission.
  • Pour les candidats en situation d’emploi : attestation de l’employeur précisant les fonctions éducatives exercées et signature de la convention de formation par l’employeur.
  • Pour les bénéficiaires des CPF, de la professionnalisation, de la Pro-A ou du CFP : engagement du financement validé.

Pour le certificat de spécialité complémentaire

Dispense des épreuves d’admission, mais entretien avec le responsable de la formation

DISPENSES ET ALLÈGEMENTS

Les allègements, prévus par la réglementation (au maximum 1/3 de la formation), sont soumis pour décision à la Commission d’Admission de l’EPSS et pour approbation à la Commission Pédagogique.

 

 

INFORMATIONS 2021

Taux de réussite

100%

Taux d’abandon

19%

Taux d’insertion 3 mois après la formation

90 %
Voie directe Situation d’emploi (1) Financement personnel
Coût de

la formation

100 € 6 720 €

+ 100 € (inscription)

4 704 €

+ 70 € (inscription)

Financements possibles Bourse du Conseil Régional (uniquement pour les inscrit·e·s en parcours spécialité « Structure »)
Pôle emploi
Plan de développement de compétences / Les CPF / CFP / Employeur / Contrat de professionnalisation / Pro A CPF

(1) Codes : Vie en structure collective : RNCP = 25467 – CPF = 245851 – Certinffo = 87185 – DATADOCK = 0012876

Diplôme accessible par la VAE

Pré-requis

  • Justifier au minimum d’un an d’expérience, temps plein, sur les fonctions d’AES.
  • Être en possession d’une recevabilité en cours de validité, pour la session d’accompagnement et le jury VAE visés

En savoir plus sur les modalités de la VAE.

Accompagnement proposé par l’EPSS

Durée : 24 heures, programmées de janvier à septembre

Objectifs

  • Sélectionner les situations et les éléments de preuve pertinents extraits de son expérience professionnelle,
  • Expliciter son expérience, ses pratiques et son positionnement professionnel, en lien avec les référentiels d’activités et de compétences du diplôme.
  • Rédiger le livret 2
  • Préparer l’entretien avec le jury VAE

Déroulement

  • Phase diagnostic et de positionnement dans la démarche VAE : 4.5 heures
  • Phase de rédaction du livret 2 : 13.5 heures
  • Phase de préparation de l’entretien VAE, dont une simulation : 6 heures

Modalités pédagogiques

  • Alternance de séances collectives et d’entretiens individuels
  • Accompagnateur expérimenté dans l’accompagnement VAE, diplômé du secteur social

Groupe : 2 à 6 candidats maximum.

Coût : 1 400 euros

Financement : Employeur ; CPF ; Personnel

 

TAUX DE RÉUSSITE 2020

VAE DE AES

Validation complète NC
Validation partielle NC

Attention : pas de session d’accompagnement VAE ouverte à l’EPSS pour le  DE AES en 2022.

 

La prochaine rentrée en formation au DE d’Accompagnant Educatif et Social se fera en septembre 2022.

ADMISSIONS

Dates à définir.

Calendrier

Toute l’année, l’EPSS organise des actions d’accompagnement et de préparation aux épreuves de sélection. Retrouvez-les dans le calendrier ci-dessous. Il s’enrichit régulièrement de nouveaux évènements !

S’ORIENTER

Une rubrique spéciale orientation, rien que pour toi !

UN PETIT CLIC ICI POUR UNE GRANDE ORIENTATION