PRÉSENTATION

Maricel Rodriguez-Blanco est Docteure en Sociologie et Master en science politique de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS Paris), Elle est également chercheure associée au Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA-UMR 8036 EHESS/CNRS).

Spécialiste des politiques sociales et de la sociologie du monde associatif, ses recherches portent sur la lutte contre la pauvreté et le chômage, l’accès aux droits, les inégalités socioéconomiques et de genre.

Co-responsable du Réseau thématique 34 « sociologie politique » de l’Association Française de Sociologie, Maricel est par ailleurs membre du Réseau thématique 50 « Socialisations » de l’AFS et du RC 18 « sociologie politique » de l’International Sociological Association.

Qualifiée aux fonctions de MCF en Sociologie, Science politique et Langues romanes (espagnol), elle enseigne depuis 2009 dans diverses universités, IUT et grandes écoles avant de rejoindre l’EPSS : Université Paris 8, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, Sciences po, IUT Robert Schuman de l’Université de Strasbourg, Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand 2, Université de Buenos Aires notamment.

« On juge un monde que l’on refuse de connaître et le jugement devient un moyen de refuser de le connaître. » (Judith P. Butler, Ce qui fait une vie : Essai sur la violence, la guerre et le deuil, Zones, 2010).

Missions

Maricel est recrutée en 2021 comme cadre pédagogique/formatrice à l’EPSS, CY Cergy Paris Université sur le pôle des formations de niveau 6 et plus plus particulièrement sur la filière Éducateurs·trices de Jeunes Enfants.

 

 

Sélection

 

  • « Le champ interstitiel des dirigeants piqueteros. Sociologie d’un groupe d’intermédiaires de l’aide sociale », Politique et Sociétés, 41(3), automne 2022 (à paraître).
  • « La conversion entrepreneuriale des organisations de chômeurs. Le cas de l’organisation des quartiers Tupac Amaru en Argentine », in Pierre-André Tremblay (dir.), L’économie sociale et solidaire : possibilités et contraintes, Université du Québec à Chicoutimi GRIR (coll. Innovations sociales et mouvements sociaux)/Université de Québec à Montréal CRISES, 2014, p. 3-14
  • « Participación ciudadana no institucionalizada, protesta y democracia en Argentina » [Participation citoyenne non institutionnalisée, protestation sociale et démocratie en Argentine], Íconos : Revista de Ciencias Sociales, FLACSO Équateur, nº 40, 2011, p. 89-103.