La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est un droit individuel, inscrit dans la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, pour toute personne engagée dans la vie active ou citoyenne, à demander la reconnaissance de ses compétences par l’obtention d’un diplôme ou d’une certification, inscrits au Répertoire National des Certifications professionnelles (RNCP).

Inscrite au Code du travail, la VAE constitue donc la 4ème voie d’accès à la certification professionnelle, au même titre que la formation initiale, la formation continue et l’apprentissage.

La VAE permet de…

  • valoriser et faire reconnaître son expérience, ses compétences et son niveau de responsabilité.
  • sécuriser son parcours et de renforcer son employabilité sur des postes exigeant la détention d’un diplôme.
  • augmenter sa mobilité et son évolution professionnelle, en intégrant d’autres champs d’intervention ou en poursuivant son parcours de formation.

 

Tous les diplômes d’Etat et Certificats d’Aptitude du Travail Social sont accessibles par la VAE :

Le droit à la VAE est ouvert à tous, sans condition d’âge, de nationalité, de statut ou de niveau de d’études.

Il est cependant obligatoire de justifier d’au moins une année d’expérience professionnelle salariée, non salariée ou bénévole, soit 1607 heures, exercées en continue ou non, à temps plein ou à temps partiel. L’expérience et les activités exercées doivent être en lien direct avec le diplôme visé.

Sont prises en compte pour être éligibles à la VAE

  • les activités exercées en milieu professionnel,
  • les périodes de mise en situation en milieu professionnelle,
  • les stages pratiques,
  • les préparations opérationnelles à l’emploi
  • les périodes de formation pratique de contrat d’apprentissage, de contrat de professionnalisation ou de contrat aidé pour la formation initiale et la formation continue.

Attention : la durée cumulée des activités exercées cependant hors temps de formation doit être supérieure à celle des activités réalisées dans le cadre d’une formation.

http://www.vae.gouv.fr/vous-etes-un-particulier/vous-etes-un-particulier-qu-est-ce-que-la-vae.html

Les outils de la VAE sont accessibles sur les sites des certificateurs dédiés à la VAE

  • Les référentiels des diplômes : décrivent les activités exercées et les compétences requises pour l’obtention d’un diplôme et l’exercice d’un métier.
  • Le Livret 1: recense les preuves du parcours professionnel et de l’expérience professionnels du candidat, en lien avec le diplôme visé : attestations d’employeur, fiches de paie, photocopie des diplômes, descriptif des activités professionnelles exercées, etc.

Le livret 1 se renseigne par voie numérique depuis les sites des certificateurs.

Attention, le candidat doit toujours conserver une copie de son livret 1.

  • Le Livret 2 : est rédigé par le candidat qui rend compte de ses compétences, en décrivant le plus précisément possible les activités qu’il a exercées, à partir de situations extraites de son expérience.

Le candidat transmet au certificateur son livret 2 obligatoirement signé, en respectant les modalités de transmission exigées communiquées sur le site du certificateur (Nombre d’exemplaires, par courrier à l’adresse postale et/ou téléversement par voie numérique sur le site, du certificateur ; Date limite de dépôt ; Pré-inscription à la session VAE souhaitée sur le site, etc…).

Un exemplaire du livret 2 est transmis à chaque membre du jury VAE et servira de support de l’entretien oral, avec le candidat.

LES ÉTAPES DE LA VAE

5 étapes constituent le processus de la VAE, généralement réalisé en 10 à 12 mois

Etape 1 – Construire et confirmer son projet VAE

  • Choisir le diplôme le plus en adéquation avec son expérience professionnelle

A partir des référentiels d’activités et de compétences du diplôme visé, le candidat vérifie que les compétences qu’il a acquises par son expérience correspondent bien à ces référentiels.  Il identifie également à la lecture des référentiels, des situations professionnelles pertinentes, dont la description détaillée permettra de prouver au jury VAE qu’il possède bien les compétences requises pour l’obtention du diplôme.

  • Planifier son projet et organiser avec régularité son travail d’écriture

Il faut pouvoir disposer du temps nécessaire à l’analyse et la description de son expérience, au recueil des preuves de ses compétences et posséder des capacités rédactionnelles, pour rédiger le livret qui sera transmis au jury et questionné lors de l’entretien VAE.

Mesurer et organiser sa disponibilité pour un projet VAE est essentiel.

  • Choisir d’être accompagné dans son projet VAE

L’accompagnement d’un projet VAE n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé.

Le droit commun fixe de 8 à 24h maximum, la durée d’un accompagnement à la VAE, pour la rédaction du livret 2 et la préparation du jury.

Un accompagnement à la définition de son projet VAE et au choix du diplôme peut être proposé par certains organismes de formation, en plus du dispositif d’accompagnement de droit commun.

Pour les salariés, selon la branche professionnelle dans laquelle ils sont salariés, il est également possible de bénéficier d’un accompagnement renforcé de 100 à 170 heures, appelé Dispositif de Soutien de la Branche VAE (DSB). Ce dispositif fait l’objet d’une labellisation spécifique entre certains organismes de formation et la branche professionnelle concernée.

Attention, tous les organismes de formation proposant des accompagnements, ne dispensent pas l’ensemble de ces prestations. Renseignez-vous.

  • Financer son accompagnement

L’accompagnement VAE peut être est financé par :

  • le Compte Personnel de Formation (CPF) du candidat,
  • le Plan de développement des Compétences de l’employeur du candidat,
  • le Chéquier VAE pour les demandeurs d’emploi, inscrits à Pôle Emploi. Il est nécessaire de vérifier que l’organisme de formation soit bien référencé par Pôle Emploi, pour l’accompagnement à la VAE.

Anticiper le financement est une étape importante, qui nécessite de se rapprocher de son employeur ou de son conseiller Pôle Emploi, afin de définir le mode le plus adapté à sa situation et de respecter les délais pour sa mobilisation.

Les organismes de formation qui proposent des accompagnements à la VAE peuvent également vous conseiller.

Étape 2 –  Demander sa recevabilité

Obtenir une recevabilité pour le diplôme visé est obligatoire pour se présenter à la VAE. C’est cette recevabilité qui donne le droit de déposer son livret 2 et de se présenter devant le jury VAE.

La demande de la recevabilité s’effectue auprès du certificateur qui délivre le diplôme visé et est valable 3 ans, à partir de sa date de notification. Au-delà des 3 ans, le candidat doit obligatoirement redemander une recevabilité et mettre à jour le descriptif de son parcours professionnel, en actualisant son livret 1.

La demande de recevabilité s’effectue grâce au livret 1, depuis les sites des certificateurs.

Il faut compter deux mois maximum entre la demande et la réception de sa recevabilité.

Pour les diplômes délivrés par l’Education Nationale : DEME – DEES – DEETS – DECESF :

La demande de recevabilité se fait auprès du Dispositif Académique de la Validation des Acquis (DAVA) de son domicile.

Pour les diplômes délivrés par le Ministère des Solidarités et de la Santé : DEAES – DEAF –DETISF – DEASS – DEEJE –CAFERUIS  

La demande de recevabilité se fait auprès de l’ASP :

ASP – Direction régionale Nouvelle Aquitaine

UNACESS – service recevabilité

8 Place Maison Dieu

CS 90002 – 87001 Limoges Cedex

0810 017 014

Informations générales sur le droit à la VAE dans le secteur sanitaire et social :

https://www.asp-public.fr/validation-des-acquis-de-lexperience-vae-dans-le-domaine-sanitaire-et-social

Accès direct à la demande de recevabilité et aux référentiels des métiers du social :

https://vae.asp-public.fr/vaeinfo/ 

Missions du DAVA

  • d’informer sur le droit à la VAE et ses étapes,
  • de procéder à un pré-positionnement des candidats
  • d’instruire la demande de recevabilité.

Il est obligatoire d’envoyer un CV détaillé au DAVA et de participer à une réunion préalable de pré-positionnement. L’inscription à la réunion de pré-positionnement s’effectue depuis le site du DAVA de son domicile.

Attention : L’Education Nationale facture à tout candidat ayant transmis son livret 1, la somme de 250€, qui peut être financée par le CPF ou l’employeur et qui comprennent les prestations suivantes :

– L’étude personnalisée de la demande

– L’instruction de la recevabilité

– L’inscription à la session de jury VAE

 

Cette somme couvre les frais d’inscription aux sessions de VAE, pendant les 3 ans de la durée de validité de la recevabilité. Ces frais sont à nouveau facturés au candidat, lors du renouvellement de sa recevabilité ou pour toute autre demande de recevabilité à la VAE, pour un autre diplôme.

Le candidat doit obligatoirement s’être acquitté de ces frais au moment du dépôt de son livret 2.

Académie de Versailles (Dpt : 91-92-95) :

DAVA de Versailles

19 Avenue du centre Guyancourt

BP 70101

78053 Saint-Quentin en Yvelines

01 30 83 52 20

Email :

http://www.ac-versailles.fr/pid35070/dispositif-academique-de-validation-des-acquis-dava.html

Académie de Paris (Dpt : 75) :

DAVA de Paris – GIF FCIP

12 bd d’Indochine

CS 40049

75933 Paris Cedex

01 44 62 39 74

Email : gipfcip.scola/ac-paris.fr

https://gipfcip.scola.ac-paris.fr/DAVA/VAE_Contact_DAVA.php

 

Académie de Créteil (Dpt : 77-93-94) :

CAVA de Créteil

12 rue Georges Enesco

94095 Créteil Cedex

01 57 02 67 47

Email :

https://francevae.fr/academie/24

 

Académie d’Amiens (Dpt 80):

DAVA d’Amiens

20 bd d’Alsace-Lorraine

80063 Amiens Cedex 9

03 22 80 18 40

Email :

https://www.dava-amiens.fr/d%C3%A9marche/

Pour les diplômes délivrés par le Ministère des Solidarités et de la Santé : DEAES – DEAF –DETISF – DEASS – DEEJE –CAFERUIS

La demande de recevabilité se fait auprès de l’ASP :

ASP – Direction régionale Nouvelle Aquitaine

UNACESS – service recevabilité

8 Place Maison Dieu

CS 90002 – 87001 Limoges Cedex

0810 017 014

 

Informations générales sur le droit à la VAE dans le secteur sanitaire et social :

https://www.asp-public.fr/validation-des-acquis-de-lexperience-vae-dans-le-domaine-sanitaire-et-social

 

Accès direct à la demande de recevabilité et aux référentiels des métiers du social :

https://vae.asp-public.fr/vaeinfo/

 

Etape 3 : La rédaction du livret 2

Le candidat renseigne son livret 2 et utilise le référentiel de compétences pour guider sa rédaction. Il sélectionne et explicite dans son livret, les situations professionnelles les plus pertinentes qui apportent la preuve de ses compétences.

Il joint en annexe de son livret 2, tout élément de preuve de ses compétences.

Il signe chaque exemplaire imprimé de son livret et les adresse au certificateur par courrier ou par voie numérique, selon les instructions de celui-ci, avant la date limite de dépôt du livret 2.

Etape 4 : Le Jury VAE

Le candidat reçoit de la part du certificateur sa convocation au jury VAE, organisé en centre d’examen.

Le jury est composé de deux à trois membres, représentant les professionnels du diplôme visé et le certificateur lui-même. Les jurys ont lu son livret 2, avant la rencontre avec le candidat et l’interroge sur son parcours et le contenu de son livret.

Le jury dure de 30 à 40 minutes en présence du candidat.

A l’issue de l’entretien, le jury délibère et renseigne la grille d’évaluation, qui lui permet de rendre compte de ses décisions.

La décision du jury est souveraine. Aucun recours n’est possible.

Etape 5 : Les résultats de la VAE

A l’issue du jury VAE, le candidat reçoit ses résultats par courrier.

La VAE permet de valider le diplôme visé, soit en totalité, soit partiellement. Dans le cas d’une validation partielle, les domaines de compétences validés sont acquis à vie.

Il est possible de se représenter à la VAE, jusqu’à l’obtention du diplôme visé en totalité.

Pour se représenter devant le jury VAE, le candidat doit être en possession d’une recevabilité en cours de validité et retravailler son  livret 2, pour apporter les éléments correctifs. Pour cela, le candidat demande par mail auprès du certificateur  et dès réception de ses résultats, les commentaires du jury qui précise sa décision.

Le candidat peut également être amené à acquérir les compétences jugées manquantes dans le cadre de son travail.

Il est également possible en cas de validation partielle, d’entrer en formation pour préparer les certifications correspondantes aux domaines de compétences lui restant à valider.

Le parcours de formation est alors allégé et personnalisé au candidat, selon les compétences déjà acquises par la VAE.

Le candidat est alors dispensé des épreuves de sélection et invité à rencontrer le référent pédagogique de la formation, afin de construire son parcours de formation personnalisé et étudier avec l’organisme de formation, les modalités de financement.