jean bastide Jean Bastide, Président

Après des études de théologie et d’archéologie ainsi qu’une formation à l’animation socio- culturelle Jean BASTIDE est responsable de la formation dans une association d’éducation populaire de chantiers de jeunes, ce qui le conduit à présider Cotravaux (74 – 78). A partir de 1977 il entre à la Fédération nationale des centres sociaux (FCSF) dont il est le Délégué général de 1982 à 2002. Il préside le Conseil National de la Vie Associative (CNVA – 1990 – 2000), est membre du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE – 1993 – 2004), préside le Comité de suivi du Plan de Cohésion sociale (2005 – 2010). Militant associatif, il préside le conseil d’administration de l’École Pratique de Service Social (EPSS) depuis 1997. En 2003 il crée France Bénévolat, il est membre par ailleurs du conseil d’administration de la Fonda, et préside la commission « vie associative » de l’UNIOPSS.

Publications : « Les associations en France : Du souffle pour une société en panne » Hors-Série, éditions Juris/Dalloz (avril 2011).

 


 

bertrand vergniol Bertrand Vergniol, Vice-Président du Bureau

Bertrand Vergniol a longtemps travaillé dans le secteur social et médico-social.

Il a dirigé des établissements de formation au travail social, à Bergerac auprès de la Fondation John Bost (2000-2006), puis en tant que directeur général de l’Institut régional de travail social (IRTS) dans la région Poitou-Charentes (2006-2014).
Théologien protestant de formation initiale (1981), il a obtenu un DEA en gestion des entreprises à l’université Paris-Dauphine (1996). Il est actuellement pasteur dans le Sud-Ouest après avoir exercé diverses responsabilités institutionnelles dans le protestantisme.

 


 

pierre scharff Pierre SCHARFF, trésorier

Lorrain de naissance, il part étudier l’informatique, les mathématiques appliquées et la finance quantitative à Grenoble. En 2008, il rejoint Paris où il entame sa carrière professionnelle en tant que consultant informatique, spécialisé dans les matières premières, chez un éditeur français de progiciel financier. En 2012 il rejoint le CA de l’EPSS. Le Centenaire de l’école lui offre l’opportunité de participer à la commission d’exploitation de ces deux journées, mise en place à la fin de l’année 2013. En 2014, il a souhaité confirmer son investissement au sein de l’école en se présentant au poste de Trésorier, poste que qu’il occupe depuis septembre 2014, succédant ainsi à Olivier Brès.

 


 

claire marchandise Claire MARCHANDISE, Secrétaire du Bureau

Éditrice puis créatrice d’une société spécialisée en livres d’art.

Depuis une quinzaine d’années, elle s’est engagée et formée de manière bénévole dans deux voies : l’enseignement du français aux migrants et l’accompagnement des jeunes à l’emploi (mission locale site Pari d’avenir).

 


 

patrick lechaux Patrick LECHAUX, membre du Bureau

Philosophe et sociologue de formation.

Après avoir été chargé d’études au Céreq, j’ai occupé une fonction de chargé de mission auprès des Recteurs de Rennes et Lyon dans les années 80 où j’ai piloté des projets de développement de l’enseignement technique et d’insertion professionnelle des jeunes en difficulté. J’ai exercé ensuite pendant plus de 20 ans une fonction de consultant sur les questions d’emploi-formation, plus particulièrement à propos des politiques territoriales de formation, d’ingénierie des dispositifs de formation en alternance, de l’individualisation et de l’approche par compétences. La question de la formation et de l’emploi des personnes en situation de handicap a été un volet important de cette activité de consultant qui m’a conduit à accompagner un nombre important d’associations et d’établissements du champ du handicap sur leurs projets de développement.

Le champ des formations sociales a constitué un terrain d’intervention important dans les 15 dernières années. Les questions de professionnalisation, d’universitarisation et de développement de l’intervention sociale comme un champ de formation recherche à part entière constituent un axe fort de mon expertise.

En parallèle, j’ai exercé pendant 20 ans une fonction de professeur agrégé en sciences de l’éducation et sciences sociales à l’université Paris Est Créteil. J’ai aujourd’hui réinvesti la recherche en intervention sociale comme activité principale en tant que chercheur en sciences de l’éducation (Laboratoire Escol/Paris 8). Je suis le co-fondateur et animateur d’un réseau important de recherche en intervention sociale (GIS Hybrida-IS) qui regroupe 21 laboratoires universitaires et unités de recherche d’écoles de travail social dans une approche interdisciplinaire et internationale des questions des métiers en actes du social.

Je réalise actuellement une recherche portant sur la trajectoire d’un siècle du système des formations du travail social (l’EPSS et l’ETSUP faisant partie du panel d’écoles retenu pour cette approche socio-historique).

 


 

genevieve-crespo Geneviève CRESPO, membre du Bureau

 


 

patrick courilleau Patrick COURILLEAU, représentant de CY Cergy Paris Université, membre du Bureau

marie-jose bernardot  Marie-José BERNARDOT

Parcours professionnel

Marie-José Bernardot est actuellement agent de la fonction publique de l’Etat. Depuis 1993,elle a exercé différentes responsabilités au sein du ministère des Affaires Sociales, à la Direction Générale de la Cohésion sociale (ex Direction Générale de l’Action Sociale) où elle a en particulier créé un bureau de l’animation territoriale assurant l’interface avec les services déconcentrés en charge des politiques d’action sociale et de lutte contre l’exclusion ; elle y a également piloté , auprès de Pierre Gauthier [1] , un projet de service axé sur la conduite du changement et la transversalité des équipes ; elle a exercé des responsabilités dans des structures nationales chargées de la politique d’intégration des immigrés (Secrétariat général à l’intégration rattaché au Premier Ministre de 1991 à 1993 ; Direction de la population et des migrations ; Direction de l’accueil, de l’intégration et de la Citoyenneté ). Elle y a piloté des dispositifs d’accès aux droits des immigrés dans les domaines sanitaire, social, éducatif et culturel en lien avec les ministères de droit commun. Elle a été membre des cabinets d’Edmond Hervé (ministre de l’Energie, puis secrétaire d’Etat chargé de la Santé de 1982 à 1986) Elle a également une expérience de journaliste dans la presse écrite nationale (1974/1981) et de rédactrice en chef de la revue Française des Affaires Sociales (1986/1991).

Engagements associatifs

Marie-José Bernardot est administratrice de l’EPSS (Ecole pratique de service social) ; elle est fait partie des fondateurs du réseau GNIAC (Groupement national des initiatives et des acteurs citoyens) dont elle est administratrice ; elle aussi membre du conseil d’administration de la fédération « Fraternité DOGON ».

[1] Pierre Gauthier a été Directeur de l’Action sociale (puis Directeur Général) de 1994 à 2000

 


 

julien billion Julien BILLION

Je suis devenu éducateur auprès d’enfants et d’adultes en difficultés par engagement politique, pour contribuer, autant que possible, à l’amélioration du vivre ensemble, à la réduction des inégalités scolaires, à l’atténuation des souffrances sociales.

J’ai été éducateur pendant 2 ans en foyer de la protection de l’enfance puis je suis entré à l’epss. Ma formation à l’epss m’a apporté deux choses essentielles : les stages et la connaissance en protection de l’enfance. Les stages ont bousculé ma façon de penser et de voir. Le stage notamment en centre d’accueil pour adultes toxicomanes a été relativement dur et a soulevé de nombreuses questions qui sont restées parfois, voire souvent, sans réponse. Le stage long en prévention spécialisé et les connaissances théoriques m’ont permis de me spécialiser dans le domaine qui m’intéressait et m’intéresse tout particulièrement : la protection de l’enfance. Durant mon premier stage à l’epss, nous sommes partis au Mali avec une camarade de promotion dans un dispensaire de brousse.

Après ma formation à l’école, j’ai voulu continuer à apprendre. J’ai poursuivi mes études en licence de sciences de l’éducation puis en master de recherche en sciences politiques tout en travaillant comme éducateur spécialisé en intérim. La recherche en sciences sociales est un outil potentiellement efficace pour appréhender, changer la société, et améliorer la vie des personnes en difficultés. Elle apparaît utile, légitime pour concevoir, mettre en œuvre et évaluer des politiques publiques en adéquation avec la réalité. Et la passion pour l’écriture continuant toujours à grandir, je me suis lancé en doctorat de sociologie sur le thème des jeunes sans domicile à Paris et à New York. Après mon doctorat, j’ai souhaité découvrir le secteur privé. Je suis devenu directeur d’un laboratoire privé de recherche spécialisé sur les nouvelles formes d’emploi affilié à une entreprise de portage salarial. En parallèle, désireux de toujours apprendre, j’ai suivi une formation d’executive MBA pour, à la fois, acquérir des compétences de dirigeant d’entreprise et me spécialiser en entrepreneuriat social.

 


 

irene carbonnier Irène CARBONNIER

Irène CARBONNIER est magistrat honoraire.

Son parcours professionnel : Magistrat honoraire, elle a occupé de nombreuses fonctions en administration centrale (au ministère de la Justice et au ministère de l’économie et des finances en particulier) et au parquet. Mais elle a surtout eu une carrière de juge du siège, au cours de laquelle elle a exercé les fonctions de présidente de cour d’assises dans le ressort de la cour d’appel de Bordeaux et de présidente de chambre à la cour d’appel de Paris. Elle a siégé à la cour d’assises de la Gironde en 1997-1998, lors du procès de Maurice Papon.

Son parcours bénévole : Irène Carbonnier a été présidente de l’Arapej (Association de Réflexion et d’Action sur la Prison et la Justice) de 2009 au 1er juillet 2016, date de la fusion de l’association avec le CASP (Centre d’Action Sociale Protestant). Elle est actuellement membre du bureau du CASP. En parallèle de sa carrière de magistrate, Irène CARBONNIER s’est investie auprès des détenus et des sortants de prison.

En savoir + sur le CASP ?

Le CASP est une association reconnue d’utilité publique (loi 1901) . Avec 517 salariés – constitués en équipes pluridisciplinaires pour répondre au mieux à la diversité des situations rencontrées quotidiennement – 231 bénévoles, le CASP met à la disposition des publics – parmi lesquels les personnes en aménagement de peine ou sortant de prison – qu’il accueille et accompagne plusieurs services d’aide à l’insertion et diverses structures d’hébergement et logements localisés à Paris et quasiment toute la région Ile de France.

Les missions sociales claires du CASP

o un accueil, une écoute, une orientation, o une domiciliation postale, o une place en hébergement collectif ou éclaté, o un logement accompagné, provisoire ou durable, o un accompagnement social global : ouverture des droits, accès au logement, insertion professionnelle et formation, prévention et accès à la santé, o des consultations de diagnostic et d’orientation vers des soins, o des conseils et soutiens juridiques, o des aides alimentaires, o des services particuliers selon les publics : accueil jeunes enfants, accompagnement scolaire, prévention spécialisée, demande d’asile, convalescence.

 


 

jean-claude dupuis Jean-Claude DUPUIS

Jean-Claude Dupuis, docteur en sciences économiques, habilité à diriger des recherches (HDR) en sciences de gestion, est professeur à l’Institut de gestion sociale et conseiller scientifique d’Arobase Formation, organisme de formation historique de l’économie sociale et solidaire. Il est membre du Groupement d’intérêt scientifique Hybrida Intervention Sociale, réseau interdisciplinaire et international de recherches en intervention sociale. Il développe depuis sept ans une expertise sur le management du travail dans le secteur social et médico-social via des recherches-interventions et des actions de formation.

Publications:

 


 

marc brabant Marc BRABANT

 


 

anne david Anne DAVID

Anne DAVID, diplômée de l’ESC de Bordeaux, licenciée en sciences économiques et en sociologie, a débuté sa vie professionnelle dans le secteur privé, puis s’est engagée dans le secteur associatif. Militante du Mouvement Jeunes Femmes (mouvement d’éducation permanente), elle en a été une des responsables nationales de 1974 à 1981. Elle choisit de se réinsérer professionnellement dans le secteur associatif après la naissance de son quatrième enfant. Devenue déléguée générale de la DAP en 1978, elle a contribué à la création de la Fonda (laboratoire d’idées du monde associatif qui mobilise des expertises de tous horizons pour comprendre et valoriser le fait associatif dans ses dimensions démocratiques, économiques, sociales ou sociétales). Elle en est déléguée générale de 1981 à 2004. A ce titre elle a notamment participé à la création et à l’animation à Bruxelles du CEDAG (Comité européen des associations d’intérêt général) de 1989 à 2008 et de Social Economy Europe de 2000 à 2004. A sa retraite elle est devenue administratrice de la Fonda et milite dans des associations de solidarité de quartier à Paris et La Rochelle. Anne David est membre du Conseil de l’EPSS depuis 2001.

 


 

patrice doyon Patrice DOYON

Parcours professionnel

Economiste et démographe de formation.

Activité professionnelle en France mais surtout à l’étranger. En France à la CCIP (travail sur la nouvelle loi sur la formation continue de 1971) et chef du service export d’un Groupement Professionnel de constructeurs de biens d’équipements (1976-1986).

A l’étranger : Attaché commercial Ambassade de France : Téhéran (1973-1976), Washington DC (1986-1990), Oslo (1991-1993) ; Directeur de Maison de la France (Organisme officiel en charge de la promotion de la France comme destination touristique) pour la Scandinavie (Stockholm 1994-1997), l’Amérique du Sud (Sao Paulo 1997-1999) et l’Europe Centrale (Vienne 2000-2003) puis pour les USA (Directeur adjoint, New-York 2006-2010).

Engagement associatif

De retour en France et en appui à sa fille, maman d’un enfant avec autisme, fondatrice de l’IME Expérimental (MAIA : Maison pour l’Apprentissage et l’Intégration des enfants avec Autisme). Pendant 4 ans, participation active à la consolidation, au fonctionnement et au rayonnement de l’association MAIA, gestionnaire de l’IME : recherche de financement, accroissement du nombre d’adhérents, communication, organisations d’événements….etc. Désormais, implication personnelle pour trouver les solutions les plus appropriées pour l’accueil et la prise en charge des jeunes adultes avec autisme (mission de prospection en Suède, en juin 2016, pour étudier la politique scandinave des « Group Homes »)

 


 

herve dupont-monod Hervé DUPONT-MONOD

Avocat honoraire au barreau de Paris.

Formateur en droit à l’epss durant de nombreuses années.

 


 

christian fournier Christian FOURNIER

Éducateur spécialisé de métier, Christian FOURNIER est Directeur Général de l’Association de réinsertion sociale ESPERER 95 depuis 1998.

Président de plusieurs collectifs d’hébergement et de relogement (UDASHI 95, IDL 95) sur le Val d’Oise ces 10 dernières années. Il est aujourd’hui, au titre d’ESPERER 95, engagé sur plusieurs mandats : Assesseur à la CHAP Élargie de la Cour d’Appel de Versailles, Administrateur du CCAS de Cergy, Vice-président de la Fédération Citoyens et justice et Président d’une de ses trois commissions nationales de travail (la commission post-sentencielle qui travaille sur la réinsertion des publics sous main de justice, le champ des aménagements de peine et les alternatives à l’incarcération).

 


 

frederic massot Fréderic MASSOT

Engagé depuis 18 ans dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, Frédéric Massot a été Fondateur et administrateur de France Bénévolat, Président du CJDES Centre des Jeunes Dirigeants et acteurs de l’Économie Sociale. Il occupe actuellement le poste de Responsable du développement des partenariats mutualistes pour le GROUPE MACIF.

 

REPRÉSENTANT·E·S DU PERSONNEL DE L’EPSS

Martine DROZDOWSKI

Wajdi LIMAM